Anthropologue formé sur les bancs de Nanterre, Corto Vaclav découvre l’œuvre de Jean Rouch et se passionne aussitôt pour l’Afrique et le cinéma. Il se rapproche alors du Comité du Film Ethnographique pour lequel il travaille deux années de suite, lui permettant de nouer de nombreuses relations avec ce monde d’explorateurs-cinéastes dont les récits le fascinent. Il y rencontre Hadrien La Vapeur, qui cherche un preneur de son pour partir tourner au Congo. Très vite, le voyage se transforme en exploration initiatique et protéiforme. Les deux complices décident alors de fonder la collection multimédia Expédition Invisible afin de regrouper leurs différents travaux.